mardi 1 juillet 2014

King's game.


Titre : King's Game (Osama Game)
Auteur : Nobuaki Kanazawa
Année de parution : 2014
Edition : Lumen
Genre : Thriller
Nombre de pages : 374
Prix : 15€

4ème de couverture :

1 classe, 32 élèves, 24 heures pour obéir. Une seule sanction : la mort.
Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange SMS qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s'embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un "King's Game". Jour après jour, les défis se succèdent et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l'évidence : ils ont 24 heures pour s'exécuter et la sanction en cas de désobéissance est la mort.

Suicides ou meurtres? Puissances occultes ou criminel de chair et de sang? Où qu'elles soient, quoi qu'elles tentent pour s'échapper, la mort vient trouver ses jeunes victimes, infaillibles. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros... Parviendront-ils à découvrir la vérité avant qu'il ne s'abatte?
Ma note :

Mon avis :
!Spoilers!
Si vous voulez mon avis bref et sans spoilers, vous pouvez tout de même lire ma conclusion (en vert) :)

Ce sera la moyenne pour King's Game, tout simplement parce que moi ce livre fonctionne en 2 parties. Autant pour moi, la 1ere partie était longue et traînante, autant la seconde partie était remplie d'actions et tout s’enchaînait comme si l'auteur c'était rendu compte qu'au bout de 250 pages, il serait peut être bien d'avancé dans l'histoire. Pour moi, l'histoire commence à vraiment s'emballer que lorsque arrive l'ordre de ne "pas faire ce qui est inutile dans le jeu du roi" c'est à dire pleurer. C'est seulement à partir de là que Nobuaki, le personnage principal, en voyant tout ses camarades mourir les un après les autres en quelques secondes se dit qu'il pourrait essayer d'arrêter le jeu et décide de se rendre au village de Yonaki, car à cet endroit a eu lieu 32 ans auparavant, un jeu du roi qui a décimé toute la population. C'est vraiment à partir de là puis grâce à l'intervention de Ria que l'action commence enfin..Mais attendre plus de 250 pages alors que le livre n'en fait que 374, c'est peut être un peu exagéré!

Et vraiment quand je dis que la première partie est longue, je n'abuse pas! Plus de 250 pages où il ne se passe rien, (ok, quelques personnes de la classe meurt mais à part dire "Ohlala c'est vraiment triste" ou "Pourquoi moi?", que font les personnages??). Ils ne font que constater que le jeu est bien réel et quand quelqu'un souhaite y mettre fin, ils finissent à la conclusion qu'ils n'y arriveront jamais et tout ce qu'il arrive à faire, c'est de s'accuser les uns et les autres, à tort et à travers.

Bon, peut être que cet aspect "paranoiaque" des élèves et ce côté "je t'accuse même si y a 2 minutes t'était mon ami" rend le livre plus réel..

De plus, je n'ai vraiment pas réussi à m'attacher aux personnages..Sérieusement,
Entre Nobuaki qui a compris que le jeu était une menace mais ne s'en inquiète pas trop, a une petite amie dont il est amoureux depuis un certain temps apparemment mais passe plus de temps avec Naoya ou d'autres filles que sa petite amie Chieimi et demande à Chieimi de coucher avec Naoya pour le sauver..
 La plupart des filles du roman qui acceptent de coucher avec des garçons qu'elles connaissent à peine, rien que pour se sauver en oubliant complètement leur propre copain
Kana qui va jusqu'à se prostituer pour ne pas mourir
Nami qui se suicide pour un garçon à qui elle n'a parler qu'une fois dans sa vie, ok elle l'aime depuis quelque temps, mais enfin, il ne t'as jamais remarqué! Pour moi, Nami est limite qu'une "kikoo" du style "nan mé té tro ma vie koi<3<3" :pardonnez cette écriture absolument immonde qui pique aux yeux:
Les amis qui se mettent à se détester parce qu'ils se soupçonnent mutuellement d'être le roi
Celle qui se trouve "trop belle" pour mourir..
A qui, est ce que l'on peut vraiment s'identifier là dedans?

La seule qui est vraiment posée c'est Ria, mais on ne peux pas dire qu'elle ai une vie facile..

Et puis la fin! Toute cette histoire, tout ça pour nous dire qu'à la fin, si tout cela c'est produit, c'est juste par un manque de chance! Tout ça parce que le père de Chiemi a décidé de continuer le jeu!
"Désolé vous êtes tous mort parce que vous êtes arrivés par hasard dans la mauvaise seconde et au fait Nobuaki, ton futur enfant sera condamné à subir le même jeu que nous parce que je suis tombée amoureuse de toi"..
Vraiment? Pas d'histoire de vengeance, de trahison, de vieille rancune, rien! Juste de la malchance quoi..
Je m'attendais à beaucoup plus, et j'ai été très déçue..

En bref, une grosse déception, des personnages vraiment pas attachants, des défis pas vraiment recherchés ou malsains,une fin qui m'a beaucoup déçue..
Pour moi, la seule chose qui rattrape tout ça et qui fait que je donne la moyenne à King's Game est la période d'action d'une centaine de pages où tout s'enchaîne,la période de thriller, il n'y a que là où j'ai vraiment été prise dans l'histoire..

Même si l'histoire ne m'as pas vraiment convaincu, il y a quand même un passage que j'ai beaucoup aimé :

"Haine, ignominie, jalousie, lamentations, désir, trahison. La véritable nature humaine se dévoile quand on est dos au mur. Notre vraie valeur est mise en question. Tu as eu le temps de t'en apercevoir non? Un monde d'hypocrisie et de faux semblants, où on blesse ses prétendus amis sans aucun scrupule pour se protéger ou assouvir ses désirs".

Retrouvez moi également sur :

Bannière Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire